Kartra Review – Feedbak sur le démarrage

Si vous songez à démarrer une entreprise en ligne, vous avez peut-être entendu parler de solutions en ligne marketing tout compris qui peuvent vous aider à créer un site Web.

Pour un business basé sur des produits l’un des plus connu est shopify. Il existe des solutions plus orientées sur les produits immatériels et sur une approche plus marketing sous forme de « tunnel ». Dans ce domaines il existe des poids lourds tel que clickfunnel (https://www.clickfunnels.com/). Récemment d’autres solutions sont apparues avec des couvertures fonctionnelles plus larges, dont Kartra (https://home.kartra.com/home).

Qu’est ce que Kartra ?

Kartra est une plateforme intégrée pour gérer tous les aspects d’un business en ligne, de la rédaction de contenu, d’offre à la souscription d’abonnement et à la gestion d’espace privé de membership. L’outil est relativement récent, car fondé en 2018 par la même équipe qui a créé Webinar Jam.

Qu’est-ce que vous allez trouver si vous décidez d’utiliser Kartra :

  • Un éditeur de page web très complet, il est possible très simplement sans aucune maitrise du code de construire sa page
  • Une galerie de template très adaptée au mode de vente sous forme de funnel
  • Une solution complète d’email automation, contruction de campagne, de scénario marketing avec les tags de tracking nécessaires …
  • Un éditeur d’emails et une galerie de template
  • Un outil de helpdesk
  • Un outil d’affiliation
  • Des espaces de memberships pour vos clients
  • Et bien sûr la contruction de produits avec pour chacun des modes de paiements qui peuvent être adapté (abonnement mensuel, paiement en 1, 2, 3, x fois, offrir une mensualité …)

Un produit pour les anglo-saxons

Autant vous le dire il y a quand même pas mal de chose sur lesquelles il y a à redire.

En dehors de l’anglais point de salut ! Toute l’interface d’admin est en anglais sans aucun moyen d’accéder à une traduction. On pourrait se dire que cela n’est pas grave tant que pour les clients on peut appliquer des traductions. Malheureusement si vous décidez d’utiliser l’outil de helpdesk, il ‘y a aucune traduction, donc vos clients seront obligés d’aller sur cette interface complétement en anglais. De la même manière si vous activez l’espace personnel permettant de retrouver ses factures et commandes, aucune traduction possible !

Concernant les factures, celles-ci sont juste des factures à « l’américaine » sans aucune des mentions légales que nous avons obligation d’avoir en France. Autant dire qu’il vous faudra mettre en place un système à côté pour effectuer la facturation et les envoyer à vos clients.

La documentation est très limitée et on trouve très peu de ressource sur le Net, et bien sûr tout en anglais … Kartra met quand même à disposition l’ensemble des sessions hebdomadaires de Q&A avec les minutes, ce qui permet de voir les questions abordées : https://www.kartra.com/blog/q-a-tuesdays/. Mais là aussi ils n’ont pas été au bout du chemin, l’outil de replay (webinar jam) ne permet pas d’avancer directement au moment souhaité de la vidéo….

Les petites choses que vous allez découvrir !

Concernant l’API ils fournissent un accès à une bonne partie des fonctionnalités, ce qui permet facilement de se projeter pour une intégration dans un SI complet. Mais là encore, leur approche de l’API est toute particulière, vous pouvez commencer vos développements dans un environnement de test, et quand vous souhaitez passer en production, il faut impérativement que leur équipe puisse valider ce que vous avez fait de bout en bout pour activer l’environnement de production ! Pratique quand on développe des services plutôt dédiés au backoffice sans url publique !

Un des petits plus interessant, il est possible de créer la page dans kartra et de l’héberger ensuite sur votre propre serveur. Mais là vous allez découvrir qu’il faut charger plus de 100 MO pour chaque page et à chaque modification !

Pour finir la performance de la plate-forme en tout cas en Europe est très loin des standards auquel on est habitué. Kartra est hébergé chez Amazon, mais ils ne doivent utiliser que des datacenters Américains ce qui fait qu’on obtient des temps de latence très long. Et d’autre part je ne sais pas comment fonctionne la génération de la page, mais on vois très nettement sur le navigateur que la page est chargée et qu’ensuite les styles et la mise en page sont appliquées.

Exemple de test performance 3G Median

En conclusion la plate-forme fonctionne, et même très bien pour certain aspect. Il est juste dommage que sur une plate-forme tout intégrée il est indispensable de développer des services annexes pour palier aux manques.

Tagged in:

0 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.